M23 à Rutshuru

RDC: Les USA, la Belgique, la France et le Royaume-Uni condamnent "l'action armée" du M23 et l'appellent à se retirer des zones conquises

Les États-Unis, la Belgique, la France ainsi que le Royaume-Uni ont clairement pris position contre l'action militaire menée par les rebelles du M23 au Nord-Kivu depuis le jeudi 20 octobre dernier.

Dans un communiqué publié vendredi 18 novembre 2022, ces états ont indiqué qu'ils « condamnaient dans des termes les plus forts l'avancée continue du groupe armé illégal du mouvement du M23 » déjà sous sanctions des Nations-Unies.

Nord-Kivu : La société civile annonce de nouvelles manifestations anti-Rwanda et Ouganda après la prise de Kiwanja et Rutshuru-Centre par le M23/RDF

Les forces vives du Nord-Kivu annoncent le début de nouvelles manifestations pour s'insurger contre l'occupation rwandaise et ougandaise en République démocratique du Congo après des combats menés par le M23/RDF dans plusieurs entités du territoire de Rutshuru.

Dans une correspondance au gouverneur militaire, la société civile dit constater le silence de la communauté internationale face aux violations des droits humains entretenus par le M23 au Nord-Kivu.

Étiquettes

Combats FARDC - M23 : Plus de 34.000 nouveaux déplacés enregistrés à Rutshuru (ONU)

L'afflux des personnes fuyant les atrocités qui ont éclaté depuis le jeudi 20 octobre 2022 entre l'armée congolaise et les rebelles du M23 dans des localités à Rutshuru (Nord-Kivu) continue de prendre une allure inquiétante. 

Reprise des combats entre FARDC et M23 : L’ONU préoccupée par la situation humanitaire des déplacés

Au moins 186 mille personnes, dont au moins 23 mille entre le jeudi 20 et le dimanche 23 octobre dernier, ont fui les combats qui opposent l'armée congolaise aux rebelles du M23 depuis le mois de mars 2022 en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) dans l'Est de la République démocratique du Congo.

Parmi elles, au moins 2.500 ont traversé la frontière ougandaise suite aux récents affrontements dans les localités de Rangira, Rwanguba et Ntamugenga ces 4 derniers jours.

M23/RDF à Rutshuru : La société civile envisage une marche jusqu'à Goma pour fustiger « l'inaction du Gouvernement »

La société civile de Rutshuru annonce des manifestations qui iront de ce territoire jusque dans la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, dans les tout prochains jours. L'annonce a été faite mercredi 10 juillet 2022 à l'issue d'une rencontre qui a regroupé plusieurs organisations de cette structure citoyenne dans la région. 

Étiquettes

Agression Rwandaise : Une marche de soutien aux FARDC et à la Police  initiée par Yves Bunkulu prévue ce samedi à Kinshasa

Sur appel du ministère de la Jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale, Yves Bunkulu, plusieurs  organisations et institutions réunissant les jeunes seront dans la rue ce samedi 23 juillet 2022 à Kinshasa à l'occasion d'une marche de soutien aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et à la Police Nationale Congolaise (PNC) au front depuis la reprise des offensives contre le mouvement terroriste du 23 mars (M23) dans l'Est du pays. 

Étiquettes

Kasaï : La dynamique « Denise Nyakeru » lance une collecte des fonds pour assister les FARDC au front dans l’Est

Plusieurs centaines de femmes membres de la Dynamique Denise Nyakeru Tshisekedi (DYNYAT/Plus forte) ont pris d'assaut les rues de la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, le vendredi 24 juin 2022. Elles ont manifesté pour soutenir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui sont au front contre les rebelles du M23 dans l'Est du pays.

Étiquettes

Nord-Kivu : Le Rwanda de nouveau accusé d'être derrière une attaque M23 ce dimanche près de Bunagana

La situation est restée préoccupante en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), ce dimanche 12 mai 2022. En cause, la reprise des combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23 depuis tôt le matin.

Le chef rebelle Bertrand Bisimwa accuse l'armée d'avoir été la première à lancer les hostilités mais sous-entendant la volonté du M23 à revenir à la table des négociations avec le gouvernement congolais.