Kananga : Des retournés d'Angola réclament leur réinsertion sociale

Publié ven 14/02/2020 - 14:30
7sur7

Plus d'une centaine de retournés d'Angola, qui sont à Kananga au Kasaï-Central, ont marché ce vendredi 14 février 2020, pour réclamer aux gouvernements central et provincial leur réinsertion sociale. 

Ces retournés étaient munis des écriteaux sur lesquels on pouvait lire "Nous demandons de retourner en Angola, pas de valeur chez nous. Nous voulons repartir en Angola deuxième refuge, plutôt que mourir de maladies de la famine comme des insectes, sans valeur".

Le gouverneur Martin Kabuya qui a reçu ces retournés à la mairie leur a rappelé que "Quand j'étais venu à Lovo l'année passée, je vous avais dit, au Congo on a déjà un nouveau pouvoir, il n'y a aucune raison que vous restiez réfugiés en Angola".

Et d'ajouter "Je ne vous avais pas dit venez chez nous j'ai des maisons à vous loger". Du coup, les retournés ont repliqué "To,To,To (qui veut dire en français Non, Non, Non".

Toutefois, Martin Kabuya a promis d'échanger avec un comité de ces retournés, pour qu'une solution soit trouvée.

Dans leur mémorandum lu devant la presse, ils soulignent "Nous marchons et réclamons ce qui suit : l'assistance aux rapatriés avec une cache retour par le gouvernement de la République. Aménagement d'équipements ruraux d'eau potable en faveur des retournés au site. Offre d'emploi et atelier de formation en faveur des retournés contre les chômages...".

Il sied de rappeler que les retournés d'Angola avaient reçu un Kit de réinsertion sociale l'année passée de la part du haut commissariat de Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR) et du Programme Alimentaire Mondiale (PAM).

Alain Saveur Makoba, à Kananga