Sud-Kivu : 18 morts dont une dizaine de Maï-Maï lors des combats avec l'armée à Fizi

Photo tiers

Au total, 18 personnes dont 14 miliciens Maï-Maï et 4 civils ont été tuées lors d'une attaque repoussée par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Bibokoboko dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu), le mardi 15 février 2022.

Selon le lieutenant Marc Elongo, porte-parole de l'armée du secteur opérationnel Sukola 2 dans la partie sud de la province du Sud-Kivu qui livre ce bilan à la presse locale ce mercredi, ce sont les Maï-Maï Yakutumba et alliés qui sont à la base de ce drame.

« Ce sont des Maï-Maï Yakutumba et alliés qui ont attaqué Bibokoboko. Ces hors-la-loi, ennemis de la paix, ont, au cours de leur attaque, tué 4 civils. Suite à la farouche riposte des forces loyalistes, 14 assaillants ont été neutralisés et plusieurs d'entre eux blessés. La situation est actuellement sous contrôle des FARDC », a-t-il déclaré dans une adresse à la presse.

Le lieutenant Marc Elongo renseigne que le commandement secteur opérationnel Sukola 2 au sud du Sud-Kivu appelle la population au calme et à collaborer avec l'armée loyaliste.

Il sied de signaler que des attaques rebelles sont souvent récurrentes dans cette partie du Sud-Kivu. Des attaques qui se soldent par morts d'hommes.

Déogratias Cubaka, à Bukavu

Étiquettes