Société

RDC : Le plan national du numérique validé et remis au chef de l'Etat par le biais du ministre de PTNTIC Emery Okudji 

Au terme de trois jours des travaux organisés à Kinshasa, le plan national du numérique de la RDC a été validé par les experts congolais qui ont pris part à cet atelier. 

Lors de la cérémonie de clôture de ces assises, le draft de ce plan a été remis au chef de l'Etat Félix Tshisekedi, représenté par Emery Okundji, ministre sortant des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et Communication (PTNTIC). 

RDC : Une quarantaine de femmes entrepreneurs congolaises formées sur l'utilisation de Facebook en tant qu' "outil professionel"

En marge de l'atelier de validation du plan national du numérique qui s'est clôturé ce jeudi à Kinshasa, Facebook a organisé une formation dénommée "Facebook boost your business" à l'intention d'une quarantaine de femmes entrepreneurs congolaises à Pullman Hôtel.

Lors de cette séance de formation, ces opératrices économiques ont bénéficié des connaissances sur comment utiliser Facebook pour booster leurs activités en vue d'attirer plus des clients du monde entier, a renseigné Aida Ndiaye, responsable de la politique publique de Facebook pour l'Afrique francophone.

Kinshasa : La VJECC félicite le chef de l'État "pour avoir fait confiance aux jeunes" dans son gouvernement  

La Voix des Jeunes et des Étudiants pour le Changement, "VJECC", a organisé ce jeudi 5 septembre 2019 à Kinshasa, une matinée de réflexion sur la nomination des jeunes au gouvernement Ilunga Ilunkamba. 

Il était notamment question pour cette structure que dirige William Mukambila, d'explorer les voies et moyens pouvant la permettre de soutenir les actions du premier gouvernement post-alternance. 

À l'issue des échanges, le coordonnateur de la VJECC a salué la présence massive des jeunes dans le gouvernement de la République. 

Xénophobie en RSA : Des Congolais ont manifesté ce jeudi devant l'ambassade d'Afrique du Sud à Kinshasa

Quelques personnes ont organisé ce jeudi 5 septembre 2019 une manifestation "spontanée" devant l'ambassade d'Afrique du Sud à Kinshasa pour dénoncer les violences xénophobes perpétrées par certains sud-africains contre les ressortissants des pays étrangers dont les Congolais au pays de Nelson Mandela. 

Ces manifestants étaient environ une centaine. Ils tenaient en mains des calicots estampillés "We are all africans" traduit par "Nous sommes tous africains", pour appeler les sud-africains qui se sont livrés à ces actes à la raison. 

Kinshasa : L'Hôtel de Ville ne prend pas acte du sit-in de Fils Mukoko devant l'ambassade  de l'Afrique du Sud

L'Hôtel de Ville de Kinshasa n'a pas autorisé la tenue du sit-in du combattant de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), Fils Mukoko devant l'Ambassade de l'Afrique du Sud prévu ce vendredi pour protester contre les actes xénophobes.

Le vice-gouverneur de la ville, Néron Mbungu, justifie cette interdiction compte tenu "du climat politique caractérisé par l'investiture et la mise en place du gouvernement de la République dont les premiers jours d'existence doivent être apaisés"

Xénophobie en RSA : Des manifestations spontanées ce matin devant le consulat sud-africain à Lubumbashi

Des manifestations  spontanées ont eu lieu ce jeudi 05 septembre 2019 devant le consultat de l’Afrique du Sud à Lubumbashi (Haut-Katanga) pour protester contre le phénomène de xénophobie dont sont victimes les immigrés africains au pays de Nelson Mandela. 

Plusieurs personnalités africaines notamment Moussa Faki Mahamed président de la Commission de l'Union Africaine ont condamné ces actes.

La RDC a mis en garde ses ressortissants vivants en Afrique du Sud et les a appelé  à la vigilance et au calme.

Lubero : Des Maï-Maï exigent 1000 voire 50.000 FC aux habitants avant d'exercer toute activité champêtre à Kanyabayonga (Société civile)

Des habitants de la partie Sud de Kanyabayonga, une entité située dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu) continuent de faire face aux multiples exactions de la part des miliciens Maï-Maï Mazembe. 

Selon les forces-vives locales, les habitants agriculteurs sont soumis au paiement d’un jeton mensuel variant entre 1.000 et 50.000 FC auprès de ce groupe rebelle. Ce, avant d’exercer toute activité champêtre.

Lubero : Entre 1.000 et 50.000 FC exigés aux habitants par des Maï-Maï avant d’exercer toute activité champêtre à Kanyabayonga (Société civile)

Des habitants de la partie Sud de Kanyabayonga, une entité située dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu) continuent de faire face aux multiples exactions de la part des miliciens Maï-Maï Mazembe. 

Selon les forces-vives locales, les habitants agriculteurs sont soumis au paiement d’un jeton mensuel variant entre 1.000 et 50.000 FC auprès de ce groupe rebelle. Ce, avant d’exercer toute activité champêtre.

Kinshasa/Sit-in devant l'ambassade de l'Afrique du Sud : "C'est sans coloration politique. Tout Congolais doit être là", (Fils Mukoko) 

Combattant de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), Fils Mukoko appelle à une mobilisation générale ce vendredi 6 septembre 2019 au sit-in qu'il organise devant l'ambassade de l'Afrique du Sud à Kinshasa, pour protester contre les actes xénophobes dont sont victimes les immigrés africains au pays de Nelson Mandela.

Appel lancé mercredi 4 septembre dernier par Fils Mukoko devant la presse après avoir déposé la note d'information de sa manifestation à l'autorité urbaine.

Rutshuru : 5 morts et plus de 20 blessés dans un accident de la circulation à Biruma

Un camion de marque FUSO en provenance de Goma pour Butembo a renversé, l'avant-midi du mercredi 4 septembre 2019, une vingtaine de ses passagers à hauteur de Biruma, une entité située sur la route Kiwanja-Goma dans le groupement Gisigiri, au sud du territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu.

Notre source sur place renseigne qu'au cours du drame, 2 hommes, une femme et un enfant sont morts sur place. La cinquième victime est un autre jeune garçon qui a succombé à ses blessures quelques heures plus tard après son arrivée à l'hôpital.