RDC : Début des négociations de partage des postes ministériels au sein du FCC 

Publié ven 21/06/2019 - 19:16
Fcc

L'actualité politique s'accélère en RDC. Après l'accord sur la structure du gouvernement intervenu entre FCC et CACH, un nouveau cycle des négociations de partage des postes ministériels a débuté, mais cette fois-ci intra-plateforme.

Si du côté de CACH, les discussions n'ont pas encore formellement commencé, du côté du Front Commun pour le Congo, les négociateurs ont démarré ce vendredi sous la houlette du coordonnateur Néhémie Mwilanya Wilondja.

Le FCC compte une dizaine de regroupements et partis politiques en son sein.

L'AFDC et alliés de Modeste Bahati Lukwebo en est le plus important après le PPRD, l'ex parti présidentiel.

Les regroupements pilotés par l'ex gouverneur Julien Paluku (AABC) et le député national Pius Mwabilu (AAA/a) sont respectivement 3e et 4e forces politiques de la plateforme de l'ex Joseph Kabila.

Le FCC, plateforme majoritaire au parlement avec plus de 350 députés avant et après invalidation de certains par la cour constitutionnelle, doit donc partager ses 45 ministères et vice-ministères entre ses membres en fonction de leur poids politique mais aussi en tenant compte du principe de la solidarité, affirme notre source proche de l'ex majorité présidentielle.

Au CACH, c'est l'UDPS qui aura la grosse part grâce à sa trentaine de députés nationaux. Suivie de son partenaire l'UNC, avec près de 20 députés.

Mais Félix Tshisekedi doit aussi gérer outre les ambitions de différents courants de son bouillant parti, les ambitions de ses alliés de la première (UDPS/ Kibasa) et de la dernière heure (ceux de Lamuka notamment).

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe auront fort à faire avec les 22 postes leur attribués pour satisfaire tous leurs partenaires politiques, du plus bruyant et plus silencieux.

En définitive, au FCC comme au CACH, après la publication du gouvernement,  il y aura des grincements de dents.

G.M.M.