RDC : Dès janvier 2022, l'IGF aura des inspecteurs spécialistes en évaluation des bâtiments, des routes et des écoles pour lutter contre la surfacturation

7SUR7

En 2022, l'Inspection Générale des Finances (IGF), service rattaché à la présidence de la République, aura un effectif de plus de 200 inspecteurs. C'est à ce titre qu'un nouveau concours de recrutement des inspecteurs des Finances est en cours. 

Se confiant à la presse le week-end dernier à l'occasion du lancement dudit concours, Jules Alingete Key, inspecteur général de finances chef de service, a indiqué que c'est suite à une forte demande des missions de contrôle que l'IGF veut augmenter son effectif. 

"Le test que l'IGF organise pour le moment a de l'importance en ce sens qu'elle veut porter ses effectifs à plus de 200 inspecteurs. Il y a une année, l'IGF travaillait avec 60 inspecteurs des finances. L'année passée on a recruté 85, on est passés à 145. Mais la demande en terme des mission de contrôle étant tellement élevée, il était très important que nous puissions recruter encore pour atteindre les effectifs organiques", a-t-il dit.

Dans la foulée, Jules Alingete a affirmé que l'IGF aura pour la première fois des inspecteurs spécialistes en évaluation des bâtiments.

"Mais ce qui est particulier, ce que c'est pour la première fois qu'à l'IGF nous aurons des inspecteurs des finances spécialistes en évaluation des bâtiments, des routes, des ponts, des écoles. Bref, le gros des marchés publics. Vous savez dans les marchés publics, dans les marchés des travaux, il y a beaucoup de faits de surfacturation, de malfaçon et de corruption. Et quand nous, nous intervenons nous nous limitons aux aspects financiers. Et nous n'avons pas assez de compétences pour faire l'évaluation physique des travaux", a renchéri Jules Alingete. 

À l'en croire, c'est au début de l'année prochaine que l'IGF procédera aux évaluations, non seulement financières, mais aussi physiques. 

"Mais à partir de janvier 2022, nous allons intervenir en faisant des évaluations financière et physique, avec aujourd'hui des inspecteurs des finances qui ont comme profil ingénieurs en construction. C'est l'une des particularités", a précisé Jules Alingete. 

Autre particularité, c'est le recrutement des inspecteurs généraux des finances experts en informatique. 

"En plus, vous savez le contrôle des finances publiques, le contrôle des entreprises aujourd'hui exige des connaissances très approfondies en matière d'informatique. Et c'est pour cela nous aurons également dans ce lot ici, au moins 15 inspecteurs de profil ingénieurs en informatique. Ils vont aider l'Inspection Générale des Finances à accéder aux serveurs pour prendre des données", a-t-il souligné. 

Jules Alingete Key reste convaincu que ce nouveau recrutement permettra à son service d'atteindre la vitesse de croisière et permettre au budget de l'exercice 2022 d'être bien réalisé. 

En outre, Jules Alingete compte intensifier les missions de contrôle sur toute l'étendue de la République démocratique du Congo avec l'arrivée de ces nouveaux inspecteurs, en couvrant 90% de la demande des missions de contrôle qui provient de partout.

Jephté Kitsita