Tuerie de plus de 50 déplacés en Ituri : La société civile décrète 3 jours de deuil dès ce jeudi

Photo tiers

La coordination de la société civile de l'Ituri a décrété 3 jours de deuil en mémoire de plus de 50 civils tués dans la nuit du mardi 01 à ce mercredi 02 février, par des miliciens CODECO (Coopérative pour le Développement du Congo) dans le site des déplacés « Plaine Savo » se trouvant dans la chefferie de Bahema Badjere en territoire de Djugu.

Cette mesure sera d'application du jeudi 03 au samedi 05 février 2022. La décision a été prise au cours d'une réunion d'urgence tenue ce mercredi, spécialement sur la tragédie survenue dans ledit camps de déplacés, indique Dieudonné Lossa Dhekana, coordonnateur de ladite structure citoyenne.

« Face à cette destruction de toute vie et de tout bien animal, végétal comme matériel, ayant atteint le degré inimaginable en province de l'Ituri, malgré l'état de siège, les membres de la société civile, forces vives de l'Ituri, décretons trois jours de deuil à partir du jeudi 03 février au samedi 05 février pour ensevelir nos cadavres de Bule et aux alentours », a-t-il déclaré à la presse.

Par ailleurs, cette structure citoyenne demande au président Félix Antoine Tshisekedi (accompagné de son ministre de la défense et du chef d'état-major général des FARDC) de descendre en Ituri afin d'évaluer la situation sécuritaire de la province.

Au sujet des blessés lors de cette attaque, la société civile de l'Ituri plaide pour une « évacuation urgente » de ces personnes blessées qui sont présentement admises dans une structure sanitaire à Bule, pour des soins appropriés.

Pour rappel, au moins 56 personnes ont été tuées par des miliciens CODECO dans le site des déplacés dénommé « Plaine Savo », en chefferie de Bahema Badjere en territoire de Djugu, le 02 février 2022. Un bilan livré par le chef de ladite chefferie puis relayé également par la coordination de la société civile de l'Ituri.

Séraphin Banangana, à Bunia

Étiquettes