Présidentielle : La SADC appelle la Communauté Internationale à respecter la souveraineté et la Constitution de la RDC

Publié jeu 17/01/2019 - 14:44
Lors du Sommet de la Double Troïka (Sommet) des Chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC) tenu jeudi 17 janvier à Addis Abeba (République fédérale démocratique d'Éthiopie), les participants ont salué le déroulement apaisé des élections en RDC le 30 décembre 2018. Cependant, ils ont invité la Communauté Internationale à respecter la Constitution de la République Démocratique du Congo. "Le Sommet demande instamment à la Communauté internationale de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo. Le Sommet a reconnu et souligné le rôle joué par la Cour constitutionnelle et a appelé la communauté internationale à respecter la Constitution de la République démocratique du Congo, les processus politiques et juridiques nationaux suivis en vue de finaliser le processus électoral", ont-ils souligné. Image retirée. Selon le communiqué final, le Sommet a félicité le Gouvernement de la République démocratique du Congo et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour l'organisation et la conduite des élections dans un environnement globalement paisible et ce, malgré certains incidents, l'épidémie dévastatrice à virus Ebola et les problèmes de sécurité. "Le Sommet a félicité le peuple congolais et tous les acteurs politiques d'avoir veillé à ce que les élections se déroulent de manière pacifique. Le Sommet a félicité S.E le Président Joseph Kabila pour son leadership démontré dans la conduite des élections", souligne le document. Image retirée. En outre, les participants ont pris note du recours électoral introduit à la Cour constitutionnelle contestant les résultats provisoires de l'élection présidentielle. Ils ont invité le peuple et les acteurs politiques de rester calme, à agir de manière à consolider la démocratie, à préserve la paix et à traiter tout grief électoral conformément à la Constitution et aux lois électorales pertinentes de la République démocratique du Congo. Le Sommet a aussi invité la communauté internationale de soutenir le Gouvernement de la République démocratique du Congo en vue de préserver un environnement stable et pacifique après les élections historiques et d’éviter toute action pouvant entraver le processus électoral. Joseph Kazadi Mamba