BAD - Assemblées annuelles 2022 : À Accra, Nicolas Kazadi plaide pour des investissements dans les domaines des infrastructures, de l'agriculture et de l'énergie en faveur de la RDC

Droits tiers

Le ministre des Finances en République démocratique du Congo, Nicolas Kazadi a pris part aux assises des Assemblées annuelles 2022 de la Banque Africaine de développement (BAD) à Accra, capitale du Ghana.

D'après la cellule de communication du ministère des Finances en République démocratique du Congo qui rapporte l'information dans une dépêche consultée par 7SUR7.CD ce jeudi 26 mai 2022, l'argentier national en a profité pour mener un plaidoyer pour des investissements dans les domaines des infrastructures, l'agriculture et l'énergie en faveur de son pays.

« Prenant la parole dans un panel de haut niveau avec d'autres ministres des Finances et de l'économie des pays africains, Nicolas Kazadi a plaidé pour des investissements conséquents dans les infrastructures, l'agriculture et l'énergie en faveur du continent africain en général et de la République Démocratique du Congo en particulier. Pour lui, la BAD doit jouer un rôle prépondérant dans la relance de la situation économique africaine dans ce contexte difficile dû à la pandémie du covid-19 et de la guerre en Ukraine », lit-on dans cette dépêche.

Ces assises ont permis aux gouverneurs de la Banque « de partager leurs points de vue sur les défis du changement climatique et de la transition énergétique auxquels leurs pays sont confrontés », d'une part et « de présenter les réponses politiques proposées pour relever ces défis», d'autre part.

Le docteur Akinwumi A. Adesina et son équipe ont de l'occasion échangé avec les gouverneurs qui représentent les 54 pays africains et les 27 pays membres non-régionaux de cette institution.

« Les discussions ont porté sur la manière de stimuler le financement de l'adaptation au climat et les questions connexes. Le financement de l'adaptation au climat ne représente actuellement que 10 % du financement mondial du climat. Environ 19 % seulement du financement international total de l'adaptation sont destinés à l’Afrique, le continent ne recevant que 3% des flux financiers mondiaux liés au climat », indique notre source.

En marge de ces assemblées annuelles, le ministre des Finances Nicolas Kazadi a aussi eu des échanges fructueux avec le Président de la BAD au cours desquels les deux personnalités ont examiné les mécanismes innovants susceptibles de renforcer de manière concrète le partenariat existant entre la RDC et la BAD. 

Ce membre du gouvernement Sama Lukonde a aussi présidé la réunion des gouverneurs de la Circonscription de l'Afrique Centrale à l'issue de laquelle Chantal Modeste Nonault du Congo Brazzaville a été désignée Administrateur pour succéder à Freddy Matungulu de la RDC. 

Avant de clôturer cette mission, Nicolas Kazadi a eu un tête-à-tête avec Alexia Latortue, Secrétaire Assistante au Commerce et Développement International  au sein du Département du Trésor américain. Au menu de leurs échanges : « l'avenir de la Banque Africaine de Développement et les questions bilatérales promouvant le développement de l'Afrique ».

Cette rencontre a pour thème : « Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste en Afrique ».

Jephté Kitsita