Sécurité

Insécurité généralisée à Mweka : L’intervention du Chef de l’Etat très attendue

Hier dimanche, la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC) a rendu publique l’information selon laquelle, un commando a fait irruption sur le sol congolais en tuant 15 personnes dans le territoire d’Aru, en province Orientale. Le cas similaire risque de se produire à Mweka si rien n’est fait.

Kasaï-Oriental : appel à la population de Lomela à se détourner d’une milice en gestation

L’administrateur du territoire de Lomela, dans le district du Sankuru (Kasaï-Oriental), appelle la population à œuvrer en faveur de la paix et à se détourner d’une milice Maï-Maï qui serait en gestation. Pour Imba Bofululu, il s’agit de prévenir les conséquences pouvant découler de la formation de cette force négative.

RDC: une attaque d’hommes armés dans une boîte de nuit fait 14 morts à Aru

Un groupe d’hommes armés ont tué 14 personnes samedi 31 janvier dans une boîte de nuit dans la cité d’Aru en Ituri (Province Orientale). Des témoins rapportent que les assaillants, venus de l’Ouganda voisin, ont également blessé plus de 15 personnes. Parmi les personnes tuées, on compte deux femmes et un fonctionnaire de la Monusco de nationalité indienne. Les autorités politiques et administratives locales ont convoqué ce dimanche à Aru une réunion de sécurité locale pour identifier les assaillants.

Des éléments incontrôlés multiplient des extorsions

Les nuits dans le district de Tshangu ne sont plus tranquille. Les promenades nocturnes, les soirées prolongées et les fêtes qui se terminent à l’aube, sont émaillées depuis près d’un trimestre, des cas d’extorsions et de braquages. A la base, des extorsions à main armée perpétrées par des malfaiteurs que tout le monde identifie comme étant des éléments incontrôlés. Ce constat malheureux a été confirmé par une source policière. Mme Lusakueno, vendeuse des pagnes, domiciliée à Masina Petro-Congo, a été dernièrement victime de braquage de la part de ces malfaiteurs.

RDC: l'armée annonce une offensive contre les rebelles rwandais

Après plusieurs semaines de pressions internationales, l'armée congolaise a annoncé jeudi le lancement d'une offensive contre les rebelles hutu rwandais dans l'est de la République démocratique du Congo, mais sans la participation attendue des Casques bleus. "Nous lançons ce jour de nouvelles opérations contre les FDLR" (Forces démocratiques de libération du Rwanda), a déclaré à la presse le chef d'état-major des Forces armées de la RDC (FARDC), le général d'armée Didier Etumba.

Vingt-huit jours après la fin de l’ultimatum contre les FDLR : La Rd Congo lance enfin l’opération « Sukola 2 »

Dans la province du Nord-Kivu, l’opération « Sukola 2 », pour traquer ceux d’entre eux qui ont refusé de se rendre volontairement
*Le chef de la Monusco qui salue l’annonce du lancement des opérations militaires de traque contre les FDLR par le Gouvernement congolais, soutient pleinement les FARDC, tant sur le plan opérationnel que logistique. Il précise que seuls les combattants seront visés dans ces opérations et que son institution ne ménagera aucun effort pour protéger les populations civiles

Insecurite dans le territoire de Mweka : L’intervention du Chef de l’Etat très attendue par la population

L’information nous parvenue à la Rédaction du Journal L’Avenir indique que ce territoire vit dans une insécurité profonde, suite à un dispositif impressionnant de la Police nationale congolaise, depuis la nomination de l’actuel Gouvernement de cohésion nationale dit Matata II.

LE GÉNÉRAL ETUMBA À BENI APRÈS DES NOMINATIONS AU SEIN DES FARDC : LES OPÉRATIONS MILITAIRES CONTRE LES FDLR « IMMÉDIATEMENT »

La visite le 28 janvier 2015 à Beni du chef d’Etat-major général des Forces armées de la République  démocratique du Congo (FARDC), le général Didier Etumba, intervenant quelques jours après la nomination d’officiers généraux au Nord-Kivu,  laisse entrevoir le lancement « immédiatement » des opérations militaires contre les rebelles rwandais des FDLR pour leur « désarment forcé ».

DIDIER ETUMBA DÉCLENCHE LA TRAQUE DES FDLR

* Pour Martin Kobler, il était temps de lancer les opérations militaires contre les rebelles hutus rwandais.

Sale temps pour les FDLR en RDC. C’est du moins ce qu’on peut dire avec la grande offensive militaire qui commence. Car, plus rien ne sera désormais comme avant pour les éléments des FDLR. Après l’expiration du délai accordé aux rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), voici le lancement des opérations militaires.