Politique

RDC-Procès 100 jours : La prochaine audience prévue le 3 juin pour notamment entendre certains témoins 

Le Cour a décidé, ce lundi 25 mai 2020, de programmer la prochaine audience au 3 juin 2020. Il sera question pour le Tribunal d'entendre certains témoins cités dans cette affaire de 100 jours.

Parmi les personnes qui devraient passer pour témoigner, figurent notamment l'ancien ministre du Développement rural, Justin Bitakwira, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo et le ministre des Finances.

RDC : Sauf imprévu, la pétition contre Kabund sera examinée ce lundi à l'assemblée nationale (Rapporteur)

La pétition initiée contre Jean-Marc Kabund figure dans l'ordre du jour de la séance plénière de ce lundi 25 mai 2020 à l'Assemblée nationale.

Contacté à ce sujet par 7SUR7.CD, le rapporteur de la chambre basse du Parlement précise que sauf changement de dernière minute, cette pétition initiée par le député Jean-Jacques Mamba sera bel et bien examinée par les élus du peuple.

"La pétition est à l'ordre  du jour sauf changement de dernière minute", a brièvement déclaré Célestin Musao.

Affaire Kamerhe : "Le dossier 100 jours est une affaire montée de toute pièce" (Ligue des Jeunes UNC/Lualaba)  

La Ligue des Jeunes de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) section Lualaba a dénoncé "l'acharnement et l'humiliation" dont est victime Vital Kamerhe dans le dossier 100 jours.     

Dans une interview accordée à 7SUS7.CD le dimanche 24 mai 2020, l'interfédéral de l'UNC Lualaba, Christian Masudi a indiqué que Vital Kamerhe ne devrait pas faire l'objet de poursuite judiciaire.  

"Pour ce qui est des maisons préfabriquées, l'argent 
avait été remis à la société Samibo par la Banque Centrale", a laissé entendre Christian Masudi. 

Kinshasa : La fédération de la Tshangu de l'AFDC prend acte de "l'auto-exclusion" de son président Boyindombe suite à son adhésion à la "dissidence dirigée par Néné Nkulu" 

L'Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) fédération de la Tshangu, parti cher au sénateur Bahati Lukwebo dit constater l'auto-exclusion de son président fédéral Papy Boyindombe Balondo suite à son ralliement à "l'aile dissidente" dirigée par Nene Nkulu, ministre d'État en charge du travail et prévoyance sociale. 

À travers une déclaration le samedi 23 mai 2020, la fédération de la Tshangu de l'AFDC demande aux militants et cadres du parti de demeurer fermes, inébranlables et de ne pas se laisser faire par cette attitude de P. Bayindombe. 

RDC-Affaire AFDC-A : Néné Nkulu et ses collaborateurs appellent à la levée des immunités de Modeste Bahati pour plusieurs faits infractionnels 

Dans une déclaration samedi 23 mai 2020 à Kinshasa, le regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) de Néné Nkulu a appelé à la levée des immunités parlementaires de Modeste Bahati pour des faits infractionnels.

Pour ce dernier, Modeste Bahati "ayant décidé seul de quitter l'AFDC-A en déclarant son autonomie", ne peut plus engager le regroupement politique. 

Affaire Mamba : "Il existe des députés signataires disposés à contredire les allégations de Simon Mpiana", (Groupes parlementaires)

A l’occasion de la déclaration rendue publique le samedi 23 mai 2020, les présidents des groupes parlementaires exceptés celui de CACH ont affirmé qu'il y a des députés qui sont prêts à contredire les allégations du député national Simon Mpiana qui accuse Jean-Jacques Mamba de faux et usage de faux. Ils regrettent que le parquet général près la cour de cassation ne se soit basée que sur la seule déclaration du plaignant.

RDC-Ass. Nat : Aucun député de l'UDPS ou de l'UNC n'a désavoué Kabund, dément le président du groupe parlementaire CACH

Le président du groupe parlementaire Cap pour le Changement (CACH) a, dans un un entretien accordé à 7SUR7.CD ce samedi 23 mai 2020, rejeté en bloc les allégations selon lesquelles certains députés nationaux de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont désavoué Jean-Marc Kabund-A-Kabund. 

Selon Léon Mubikayi, aucun élu national de ces partis politiques membres du CACH n'a lâché le 1er vice-président de l'Assemblée nationale.

RDC-Arrestation de Mamba : Pour le MLC, les faits en cause datant de plusieurs semaines, excluent "toute hypothèse de procédure de flagrance" 

Dans un communiqué publié ce samedi 23 mai 2020, le Mouvement de la Libération du Congo (MLC), dénonce l'arrestation de son député national Jean-Jacques Mamba.

À en croire le parti cher à Jean-Pierre Bemba, les faits reprochés à Jean-Jacques Mamba excluent toute hypothèse de la procédure de flagrance.

RDC-Arrestation de JJ Mamba : Voici pourquoi le groupe parlementaire CACH n'a pas signé la déclaration des autres groupes et commissions de l'assemblée nationale

Les présidents de groupes et commissions parlementaires ont apporté leur soutien au député national Jean-Jacques Mamba ce samedi 23 mai 2020 à travers une déclaration lue au Palais du Peuple.

Cependant, l'absence de la signature du président du groupe parlementaire Cap pour le Changement, (CACH), sur le document a été remarquable.

Contacté à ce sujet par 7SUR7.CD, le député national Léon Mubikayi, président de ce groupe parlementaire a, d'entrée de jeu, affirmé avoir pris part à la réunion qui a conduit à ladite déclaration.