Sécurité

Ituri : Une trentaine de miliciens FRPI déposent les armes à Irumu

La phase du désarmement des miliciens FRPI (Force de Résistance Patriotique de l'Ituri) a débuté le samedi 31 octobre 2020, au site de Karatsi, dans la chefferie des Walendu-Bindi en territoire d'Irumu, province de l'Ituri.

Au total 31 éléments de ladite milice ont déposé une dizaine d'armes de différentes marques au cours de cette première journée, à en croire Jean-Marc Mazio, chargé des missions du programme STAREC (Stabilisation et Reconstruction de l'Est du Congo).

Sud-Kivu : Les militaires non en service interdits de posséder une arme

Seuls les militaires en service intérieur et les gardes du corps des autorités sont autorisés à posséder une arme en permanence dans la province du Sud-Kivu.

Dans un communiqué rendu public samedi 31 octobre, le général Ngoie Kilubi Bob, commandant de la 33e région militaire, indique que cette décision a été prise dans le cadre de la sécurité et de la défense.

Il indique que toutes les autres armes doivent être gardées au magasin d'armement.

Nord-Kivu : Le bilan de l'attaque ADF à Beni passe de 17 à 21 morts

Le bilan de la nouvelle attaque attribuée aux rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) dans le village de Lisasa, en groupement Buliki, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), vendredi soir, est passé de 17 à 21 morts. Lors de l'incursion, l'ennemi a également pris en otage plus de 20 civils.

« Jusque dans la soirée de ce samedi, il y a 21 corps de civils tués dont des femmes et des hommes. Plus de 20 civils parmi lesquels des garde malades sont portés disparus », a expliqué à 7SUR7.CD Tsongo Kibwana Innocent, président de la société civile de Buliki.

Nord-Kivu : 17 morts dans une nouvelle attaque ADF à Beni

Dix sept (17) personnes sont mortes dans une nouvelle attaque attribuée aux rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) en localité de Lisasa (groupement Buliki, Ndlr), près de Kalunguta, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), le vendredi soir. Lors de l'incursion, l'ennemi a également incendié de nombreuses maisons, pillant des boutiques. 

L'information est rapportée ce samedi, par le chef du groupement Buliki, Kalunga Méso, qui confirme ce bilan encore provisoire. Il explique qu'à part les personnes tuées, bien d'autres ont été prises en otage par les assaillants.

Nord-Kivu : 4 autres civils tués dans une nouvelle attaque ADF à Beni

Quatre (4) autres civils sont morts dans une nouvelle attaque mise à l'actif des rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) dans l'agglomération de Baëti, en territoire de Beni (Nord-Kivu) ce vendredi 30 octobre 2020. Ces nouvelles tueries surviennent au lendemain d'un carnage qui a fait 19 morts aux côtés de 40 maisons incendiées dans la même entité.

Ce bilan encore provisoire est dressé par la société civile de Mamove, qui explique que l'attaque a eu lieu en pleine journée.

Tanganyika : Retour au calme après des affrontements entre deux communautés à Kabamba

Le calme est revenu dans le groupement de Kabamba, à 80 kilomètres du territoire de Kabalo, en province du Tanganyika, après des affrontements qui ont opposé les Twas aux Bantous, deux communautés en conflit.

D'après Raymond Moma, administrateur du territoire de Kabalo qui a confirmé cette information le jeudi 29 octobre 2020 à 7SUR7.CD, cette reprise normale des activités dans son entité a suscité un retour massif et progressif de plusieurs populations qui avaient fui les attrocités occasionnées par ce conflit intercommunautaire.

Nord-Kivu : L'armée repousse une attaque rebelle à Butembo

Un rebelle a été neutralisé dans la soirée du jeudi 29 octobre 2020 par l'armée congolaise à Katakatindi, à la limite entre Butembo et Beni (Nord-Kivu), lors d'une attaque que des hommes armés ont menée contre une position des FARDC basée en ce lieu.

Une attaque que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont repoussé.

C'est peu avant 20h que des tirs nourris ont été entendus dans la ville mais l'ennemi a vite été repoussé, abandonnant lances et gris-gris sur le terrain des combats.

Beni : Un officier supérieur de l'armée disparait avec plus de 85.000 $ destinés à la paie des militaires au front

Le major Sukumi Willy, commandant du 2103 ième régiment aurait disparu avec une somme d'argent évaluée à 172.287.127 Francs Congolais (FC), l'équivalent de plus de 85.000 dollars américains, destinée à la paie de plus de 900 militaires qui combattent les rebelles ADF dans la région de Beni, précisément sur l'axe Mbau-Kamango au Nord-Kivu.

Maniema : Un seigneur de guerre capturé par l'armée à Kaïlo

Le ministre provincial de l'intérieur et sécurité, Cherry Kimbwasa (en séjour à Kinshasa pour des raisons de santé), a annoncé la capture, par les Forces Armées de la RDC, du chef rebelle Bernard alias Kifinyo, actif dans le territoire de Kaïlo avec sa milice.

Il sera acheminé dans la ville de Kindu dans 48 heures. Ce membre du gouvernement explique que le seigneur de guerre capturé est présumé auteur de nombreux crimes.