Sécurité

Nord-Kivu : Un militaire "qui vend des armes aux criminels" appréhendé à Goma

Un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) accusé d'être un vendeur illégal d'armes à feu aux criminels, a été appréhendé par les services de sécurité au quartier Mabanga nord dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu la matinée de ce vendredi 13 novembre 2020.

Nord-Kivu : 2 civils kidnappés par des inconnus armés au Parc des Virunga

Deux (2) civils ont été kidnappés par des inconnus armés, le jeudi 12 novembre 2020, sur le tronçon routier Butembo-Goma, à hauteur de Vitshumbi dans le sud du lac Édouard, en plein parc des Virunga (Nord-Kivu). Les otages sont un conducteur de moto-taxi et son client.

L'information est rapportée à 7SUR7.CD ce vendredi, par Aimé Mbusa Mukanda, un notable de Rutshuru, qui précise que l'identité et la cachette des assaillants demeurent obscures. 

Il affirme par ailleurs qu'aucune rançon n'est encore revendiquée par les preneurs d'otages.

Tanganyika : Un militaire aux arrêts pour meurtre de 3 personnes dont 2 officiers de l'armée à Nyunzu

Le militaire qui a tué deux capitaines des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et une femme commerçante, il y a quelques jours, dans le territoire de Nyunzu, en province du Tanganyika, a été arrêté ce jeudi 12 novembre 2020 par les forces de l'ordre.

Contacté par 7SUR7.CD, l'administrateur du territoire précité, Hubert Kanza, indique que cette nouvelle a été saluée dans toute la région par la population.

Lubumbashi : 2 présumés criminels dont un Tanzanien arrêtés puis libérés par le Tribunal, encore recherchés par la Police

Deux criminels dont un sujet Tanzanien sont recherchés depuis ce jeudi 12 novembre 2020, par la Police Nationale Congolaise (PNC) du Haut-Katanga, après une libération anticipée dont ils ont bénéficié du Parquet de Grande Instance (PGI) de Lubumbashi.

Ces présumés criminels sont notamment Wa Bingwa Wapenya (d'origine tanzanienne) et son complice Congolais du nom de Djems Mwakitalu.

L'armée met en garde : "Les auteurs des appels à la révolte des militaires doivent savoir que leur brouhaha ne passera pas" 

Le porte-parole des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a, au cours d'une conférence de presse animée ce jeudi 12 novembre 2020 à l'état-major général situé a Kinshasa, condamné la campagne séditieuse concoctée dans le but de démoraliser les militaires en vue de les opposer les uns aux autres. 

Selon le général Léon Kasonga, porte-parole de l'armée, cette campagne a été concoctée par des officines bien identifiées et qui seront bientôt détruites. 

RDC : L'armée appelle les militaires à demeurer unis et disciplinés derrière le commandant suprême

Les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) appellent tous les militaires congolais à demeurer unis et disciplinés derrière le chef de l'État. 

L'appel a été lancé par le porte-parole de l'armée, le général Léon Richard Kasonga, lors d'une conférence de presse animée à l'état-major général des FARDC situé à Kinshasa.

Délocalisation de l'état-major des FARDC : La vétusté du bâtiment actuel et l'accroissement du nombre de militaires à la base de cette démarche (porte-parole)

Au cours d'une conférence de presse tenue ce jeudi 12 novembre 2020 à Kinshasa, le porte-parole de l'armée est revenu sur la délocalisation de l'état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui fait polémique sur les réseaux sociaux ces derniers temps. 

À en croire le général Léon Kasonga, il s'agit d'une suite logique d'un processus entamé depuis plusieurs années. Il a affirmé que cette démarche s'inscrit dans le cadre de la réforme initiée pour la professionnalisation de l'armée. 

RDC : L’ex-premier ministre Matata félicite Cécile Bakindo, policière de circulation routière, pour « son professionnalisme »

L’ancien premier ministre et actuel sénateur Augustin Matata Ponyo a reçu en son bureau situé à Goma dans la ville de Kinshasa, ce mercredi 11 novembre 2020 Cécile Bakindo, policière de circulation routière, qui travaille sur le croisement des avenues Kabinda et Huilleries. 

Lors de l'échange, l'ancien premier ministre de la République démocratique du Congo a félicité cet élément de la Police de Circulation Routière (PCR) pour le travail qu'elle abat dans la régulation routière. Matata Ponyo a, en effet, loué « son sacrifice et son professionnalisme impressionnant ».

RDC : Gilbert Kankonde interpellé au Sénat pour "son ingérence" dans le fonctionnement des assemblées provinciales 

Le sénateur Auguy Ilunga Civuila a, dans une correspondance adressée le lundi 10 novembre 2020 au prédisent du Sénat, interpellé le vice-premier ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde, sur son ingérence dans le fonctionnement des assemblées provinciales notamment celle du Kasaï-Oriental.

"Je me fais le devoir de vous interpeller au sujet des faits, gestes ou agissements ayant troublé les travaux de l’assemblée provinciale du Kasaï-Oriental lors des séances plénières du 28 octobre et du 02 novembre 2020", a-t-il écrit.