Sécurité

Ituri : Pas de rentrée scolaire dans plusieurs écoles d'Irumu suite aux menaces rebelles

La rentrée scolaire n'est toujours pas effective dans plusieurs écoles du territoire d'Irumu en province de l'Ituri suite aux menaces des rebelles Maï-Maï et Chini Ya Kilima, dans cette région.

La Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) qui annonce la nouvelle à 7SUR7.CD, ce samedi 17 octobre 2020, indique que ces écoles qui se trouvent dans 4 localités dudit territoire n'ont toujours pas ouvert leurs portes depuis le début de l'année scolaire le 12 octobre dernier suite à la présence de ces miliciens.

RDC : À son tour, l'UNC Mbindule dénonce le détournement des fonds alloués aux opérations de traque des rebelles dans l'Est

Le député national, Mbindule Mitono Cryspin, a tenu un meeting populaire dans la ville de Butembo (son fief électoral, Ndlr) vendredi 16 octobre 2020, dans lequel il a dénoncé le détournement des fonds  débloqués par le gouvernement central pour les opérations militaires de « grande envergure » contre les rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF) à Beni, dans l'Est de la RDC. 

Il a pointé d'un doigt accusateur certains généraux des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sans pour autant citer leurs noms. 

Ituri : Des émissaires du chef de l'État notent l'auto-exclusion d'une faction de la milice CODECO du processus de paix

Des leaders d'anciens groupes armés envoyés en Ituri par le chef de l'État Congolais pour une mission de pacification notent "l'auto-exclusion" d'une faction de la milice CODECO (Coopérative pour le Développement du Congo), basée dans le groupement Ezekere, secteur des Walendu-Tatsi en territoire de Djugu.

Au cours d'une conférence de presse tenue ce vendredi 16 octobre 2020, ces émissaires du président Félix Tshisekedi ont indiqué que cette auto-exclusion de la milice dénommée Armée de Libération du Congo (ALC) fait suite au non respect des engagements pris par ces miliciens.

RDC : Une question orale avec débat adressée au ministre de la Défense sur la situation sécuritaire dans l'Est

Dans une correspondance parvenue à 7SUR7.CD ce vendredi 16 octobre 2020, le député national Jean-Pierre Lihau a adressé une question orale avec débat au ministre de la défense nationale, Aimé Ngoyi Mukena, en rapport avec la situation sécuritaire dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo.

« Trop de deuils, trop de sang, pas assez d'espérance, telle est la situation actuelle des congolais habitant la partie Est de la République démocratique du Congo», a-t-il écrit au ministre de la défense nationale.

Lualaba : Le dispositif sécuritaire renforcé à Fungurume pour lutter contre l'insécurité

Le gouvernement provincial du Lualaba a renforcé le dispositif sécuritaire dans la commune rurale de Fungurume, en territoire de Lubudi, pour lutter contre l'insécurité dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

L'annonce a été faite à la presse ce jeudi 15 octobre, par Déodat Kapenda wa Kapenda, ministre provincial en charge de l'Intérieur et Sécurité.

Il affirme qu'au moins 40 éléments de la Police Nationale Congolaise ont été déployés par le gouvernement provincial pour maitriser la situation sécuritaire.

Haut-Katanga : 14 présumés criminels présentés par la Police à Lubumbashi

Deux groupes de personnes qui sèmeraient l'insécurité dans les villes de Lubumbashi et Likasi ont été présentés à la presse ce mercredi 14 octobre, par les services des renseignements généraux de la Police Nationale Congolaise, en présence de l'inspecteur provincial de la police, du commissaire divisionnaire adjoint Louis Second Karawa et autres officiers de la police.

Il s'agit de 7 éléments Maï-Maï et de 7 présumés bandits.

RDC - Kivu : 129 civils tués en juillet par les groupes armés (Rapport Baromètre sécuritaire)

Les hauts plateaux du Sud-Kivu, dans la partie Est de la RDC, ont enregistré, au cours du mois de juillet 2020, 129 civils tués, 99 cas  d'enlèvements et 66 affrontements entre groupes armés.

Ces chiffres sont avancés par le rapport Baromètre sécuritaire du Kivu dont la copie a atterri à la rédaction de 7SUR7.CD ce mardi 12 octobre 2020.

Ce rapport attribue cette montée d'insécurité à la scission de Nduma Defense of Congo Rénové ( NDC-R), groupe armé contrôlant des vastes territoires du Kivu.

Tanganyika : Pas de reprise des cours dans plusieurs écoles sur l'axe Nyuzu-Manono suite à l'insécurité

La rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas été effective le lundi 12 octobre dernier dans plusieurs villages situés sur l'axe Nyuzu-Manono, en province du Tanganyika.

Selon Augustin Kyungu Shindano, chef du secteur du Sud Lukuga qui a fait cette révélation ce mardi 13 octobre 2020 à 7SUR7.CD, c'est à cause de l'insécurité que les cours n'ont pas repris dans cette partie de la province du Tanganyika.

Insécurité à Goma : "Toute personne qui dénonce un bandit armé sera récompensée par une moto neuve", (Police)

La Police Nationale Congolaise, commissariat urbain de la ville de Goma au Nord-Kivu a lancé une opération dénommée « sécurité pour tous et par tous » le lundi 12 octobre 2020.

Dans une interview accordée à la presse, le commandant de la Police à Goma, le colonel Job Alisa, a fait savoir qu'à travers cette opération, des motos neuves ont été disponibilisées pour récompenser toute personne qui fournira aux forces de l'ordre des informations sur les cachettes des bandits armés qui endeuillent les habitants de cette ville volcanique.

Ituri : Un site de pré-cantonnement des miliciens CODECO identifié à Djugu

Des leaders d'anciens groupes armés dépêchés en Ituri par le chef de l'État congolais Félix Tshisekedi pour une mission de pacification du territoire de Djugu en province de l'Ituri, ont identifié le samedi 10 octobre 2020, un site où les éléments du groupe armé URDPC/CODECO (Union des Révolutionnaires pour la Défense du Peuple Congolais/Coopérative pour le développement du Congo) devront être regroupés dans les prochains jours.