Sécurité

Ituri : Les exactions commises par les miliciens CODECO signataires de l'acte d'engagement ne resteront pas impunis (Gouverneur)

Les actes de violence commis par des miliciens CODECO (Coopérative pour le Développement Économique du Congo), basés au groupement Ezekere, dans le secteur des walendu-Tatsi en territoire de Djugu ne resteront pas impunis.

Jean Bamanisa Saidi, gouverneur de la province de l'Ituri l'a annoncé le lundi 21 septembre 2020 au cours d'une conférence de presse, tenue au lendemain de son retour à Bunia.

Beni : 3 morts et une structure sanitaire incendiée dans une attaque ADF à Musuku

3 personnes sont mortes dans une nouvelle attaque attribuée aux rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) dans l'agglomération de Musuku, située à près de 5 kilomètres de Beni-Mbau (Nord-Kivu), ce lundi 21 septembre 2020.

Ces assaillants ont également incendié une structure sanitaire et pillé plusieurs maisons de commerces.

Beni : Au moins 10 morts dans une nouvelle attaque ADF à Mbau

Au moins dix (10) personnes sont mortes dans une nouvelle attaque mise à l'actif des rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) en secteur de Beni-Mbau, sur la route nationale n°4 (qui mène vers Kisangani, Ndlr), la nuit de dimanche à ce lundi 21 septembre 2020. Les assaillants ont également pris en otage plusieurs autres civils. Ils ont opéré notamment à Kitoho et Vuppiri.

Le bilan encore provisoire dressé à 7SUR7.CD par l'administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana, fait cependant état de 10 civils tués. Il s'agit, d'après lui de 6 hommes et de 4 femmes.

Sud-Kivu : La coalition rebelle "République du Kivu" accusée de tracasser les habitants près du Parc National de Kahuzi Biega

Les miliciens de la coalition rebelle dénommée "République du Kivu" sont accusés d'insécuriser et rançonner la population d'Irambi-Katana, un groupement situé aux alentours du Parc National de Kahuzi Biega, dans le territoire de Kabare (Sud-Kivu).

 
Thaddée Miderho, administrateur du territoire de Kabare explique qu'il s'agit de deux groupes armés, l'un dirigé par le seigneur de guerre Nshokano et l'autre par un certain Soleil, proche du général autoproclamé Chance Mihonya (actuellement en prison, Ndlr).

Opération « Road bloc » à Kinshasa : Les résultats semblent encourageants, note le gouvernement 

Le conseil des ministres s’est penché vendredi 18 septembre 2020 sur l’opération « Road Bloc » lancée dans la ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, en vue de lutter contre la criminalité et le banditisme urbains. 

Selon le compte rendu de la 49ème réunion du conseil des ministres, « les résultats de ces contrôles semblent encourageants ». 

Étiquettes

RDC : Les incursions des militaires du Soudan du Sud signalées à Djugu (Conseil des ministres)

D'après le compte rendu de la 49ème réunion hebdomadaire du conseil des ministres tenue le vendredi 18 septembre 2020 par visioconférence, les incursions des éléments de l’Armée du Soudan du Sud dans les chefferies de Kaliko-Omi et Kakwa ont été signalées, dans le territoire de Djugu.

En outre, le ministre de la Défense Nationale a souligné les patrouilles mixtes PNC/FARDC dans les grandes agglomérations et sur la Route Nationale n°1 se poursuivent.

Nord-Kivu : 3 civils tués par des bandits armés à Masisi

Trois corps ont été découverts le matin de ce vendredi 18 septembre 2020 en groupement Banyungu, en secteur de Oso dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Aimable Ntihemuka, fonctionnaire délégué du gouverneur de province témoigne, les victimes sont des bergers attaqués par des bandits armés qui se sont enfui après leur forfait.

Les 3 bouviers ont été été tués d'abord par balles avant d'être décapités, explique-t-il.

Butembo : La LUCHA exige de Tshisekedi "des décisions courageuses face à la persistance des massacres à l'Est"

Les militants pro-démocratie de la Lutte pour le changement (LUCHA)/ Butembo dénoncent l'attentisme du gouvernement congolais à restaurer la paix dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri où des civils continuent d'être quotidiennement massacrés.

Dans un mémorandum adressé au président Félix Tshisekedi et qu'ils ont déposé à la mairie à l'issue d'une manifestation organisée, ce jeudi 17 septembre 2020, ces derniers estiment que l'attitude affichée par Kinshasa face aux morts, dénote la complicité des décideurs dans le dossier sécuritaire au pays.