Sécurité

Nord-Kivu : « Les ADF veulent Islamiser la région de Beni », (Otages)

Les rebelles des Forces  Démocratiques Alliées (ADF) par l'entremise des otages libérés ce jeudi à Mukusu près d'Oïcha, Chef-lieu de Beni-territoire (Nord-Kivu) se sont de nouveau exprimés. Ils ont fait porter des messages écrits à ces derniers.

D'après les ex-otages, les ADF veulent islamiser la région de Beni. Ils promettent la mort aux personnes ayant d'autres confessions réligueuses que l'Islam.

Ituri-Ebola : 3 morts dans une attaque rebelle contre les équipes de la riposte à Biakato

Une attaque rebelle contre les équipes de la riposte a visé la contrée de Biakato, située dans le territoire de Mambasa (Ituri), la nuit de mercredi à ce jeudi 28 novembre 2019. Ces violences sont mises à l'actif des miliciens Maï-Maï.

Lors de l'attaque, les assaillants ont pris pour cible la base de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Bilan, 2 morts tous agents de la riposte contre la maladie à virus d'Ebola. 

Des otages sont également rapportés. Ce, aux côtés de plusieurs dégâts matériels (3 véhicules incendiés). 

Nord-Kivu : 15 agriculteurs pris en otage à Rutshuru, la société civile déplore la faiblesse des forces de sécurité 

15 agriculteurs, ouvriers de la société PREMIDIS SARL, ont été pris en otage, le mardi 26 novembre dernier, à Kiseguru, en groupement Binza, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

La société civile locale qui rapporte la nouvelle à 7SUR7.CD ce mercredi, indique que la destination des otages demeure encore inconnue. Les ravisseurs n’ont rien revendiqué comme rançon, précise-t-elle. 

Sud-Kivu-offensive contre les miliciens : les FARDC récupérent  les localités de Kitindiro, Rutare 1, Nganjo et Bibatama (cpt D. Kaseteka)

Les éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) du secteur opérationnel Sukola 2 Nord  et Sud-Kivu ont lancé,  depuis tôt ce mardi 26 novembre 2019, des offensives contre le groupe armé dénommé Conseil National pour la Renaissance et la Démocratie (CNRD) sur  les hauts plateaux de Kalehe.

Sud-Kivu : 8 rebelles tués et 7 autres blessés près de Minembwe centre

8 rebelles Maï-Maï ont été tués et 7 autres blessés dans une offensive lancée par les FARDC du secteur opérationnel Sud-Kivu dans la soirée du dimanche 24 novembre 2019.

C'est ce qu' affirmé le porte-parole de la 33 ème région militaire, le capitaine Dieudonné Kasereka.

« Nous avons lancé cette offensive dès lors que nous avons appris que 2 groupes rebelles à savoir, les Maï-Maï Ngumino et celui dénommé Ngoma Nzito s’affrontaient » a-t-il affirmé.

Katumbi s'insurge contre les tueries à Beni : "Les discours et promesses ne suffisent plus. Il faut du concret, des actes"

Moïse Katumbi Chapwe, président de la plateforme Ensemble pour le Changement, est monté au créneau ce lundi 25 novembre 2019 pour fustiger la recrudescence de l'insécurité à Beni (Nord-Kivu) caractérisée par les tueries des civils par des rebelles de l'ADF.

Pour Moïse Katumbi, l'heure des discours est révolue. L'ancien gouverneur de l'ex-province du Katanga invite le gouvernement à agir pour mettre fin à ces séries de massacres.

Nord-Kivu : Couvre-feu à Beni de 18h à 6h du matin à dater de ce lundi (Exécutif provincial)

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a organisé une réunion de sécurité avec le commandement provincial des Forces Armées de la RDC et autres services provinciaux de sécurité ce lundi 25 novembre 2019 à sa résidence officielle a Goma, suite aux violences armées observées ces dernières semaines dans la région de Beni.

Selon le compte rendu parvenu à 7SUR7.CD, le comité provincial de sécurité a décidé à dater de ce lundi 25 novembre 2019, d'organiser des "couvre-feux chaque jour à partir de 18h jusqu'à 6h du matin, et cela jusqu'à nouvel ordre".

RDC : Le Conseil de Sécurité décide d'installer un quartier général avancé des Forces Armées à Beni

A l'issue de la réunion d'urgence du Conseil de Sécurité sur la situation de Beni, présidée ce lundi 25 novembre 2019 par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, deux mesures importantes ont été prises. 

Il s'agit entre autres de :

- L'installation d'un quartier général avancé des forces armées à Béni 

- La mise en oeuvre des opérations conjointes entre l'armée nationale et la MONUSCO afin d'assurer la paix et la sécurité à la population civile de Beni. 

Beni : Un commandant FARDC aux arrêts après l'assassinat de 7 civils par les ADF à Masiani

Le commandant peloton, des FARDC commis pour la sécurité du quartier Masiani, où les ADF, ont tué au moins 7 personnes la nuit du dimanche à ce lundi 25 novembre 2019, est aux arrêts.

D'après le colonel Kumbu Ngoma, avocat général de l'armée, contacté par 7SUR7.CD, cette autorité militaire a été arrêtée par la justice militaire, afin de donner des éclaircissements sur les circonstances de la mort des civils dans la zone sous son contrôle.

Beni : Après les manifestations contre sa base, la MONUSCO évacue son personnel

Les agents et casques bleus de la Mission de l'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO), se font évacuer par hélicoptères à Beni, ce lundi 25 novembre, après des manifestations populaires organisées pour exiger le départ du pays de la mission onusienne.

La tension est vive à Beni depuis le matin. Les manifestants ont incendié la Mairie avant d'aller s'attaquer à la base de la MONUSCO située à Boikene.