Politique

Sénat : "Si Bahati retire sa candidature, il signe sa mort politique. S'il la maintient, même s'il ne gagne pas, sa popularité augmentera" JC Katende

Pour le président de l'association africaine pour la défense des droits humains, ASADHO, si Modeste Bahati retire sa candidature au perchoir du Sénat, il va signer sa mort politique.

"Si Bahati retire sa candidature,il signe sa mort politique.S'il la maintient, même s'il ne gagne pas, sa popularité augmentera", a-t-il indiqué via Facebook.

RDC -Afrique : le NEPAD devient officiellement l’Agence de développement de l’Union africaine (communiqué)

Niamey, Niger, le 9 juillet 2019 – Le Conseil exécutif de l’Union africaine a adopté les statuts, le règlement intérieur et la structure de l’Agence de Développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD), qui succède officiellement à l’Agence du NEPAD. Ces décisions ont été entérinées à l’occasion de la 35ème session ordinaire du Conseil exécutif, à Niamey, les 4 et 5 juillet 2019.

L’AUDA-NEPAD, qui dispose maintenant d’un mandat et d’une identité juridique clairement définis, devient ainsi la première agence de développement de l’Union africaine.  

RDC, comment devenir ministre ? voici les 8 étapes de sélection proposées au président Tshisekedi par l'IDGPA 

Dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD ce mardi 9 juillet 2019, l'Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement ( IDGPA) a proposé au président de la République 8 étapes à franchir pour devenir ministre dans le gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Selon l'IDGPA,  chaque dossier de candidature au poste de Vice-Premier ministre, ministre d'Etat ou de ministre devra comprendre les documents suivants: 

 1. Une lettre de motivation d'une page signée;

 2 . Un CV signé reprenant les etudes faites et l'experience du candidat;

RDC/formation du gouvernement : l'IDGPA demande au président Tshisekedi d'exiger 3 noms au FCC pour chaque portefeuille ministériel

Dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD ce mardi 9 juillet 2019, l'Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement ( IDGPA) demande au président Félix-Antoine Tshisekedi d'exiger trois noms à la coalition majoritaire, le Front Commun pour le Congo (FCC), pour chaque portefeuille ministériel.

Ce qui, précise le communiqué, permettra au chef de l'Etat de désigner des personnes réellement intègres et compétentes dont le premier souci sera de servir le peuple congolais.

Bureau du sénat : Le FCC réserve 1 poste sur les 7 à son allié CACH

Le Front Commun pour le Congo (FCC)  a réservé à son allié Cap pour le changement (CACH) un poste sur les sept  que compte le bureau du sénat.

C'est l'une des conclusions de la réunion  du FCC qui s'est tenue hier lundi à Kinshasa sous la coordination de Néhémie Mwilanya Wilondja.

Au cours de cette réunion,  la candidature de l'ex ministre d'Etat Alexis Thambwe Mwamba a été confirmé au poste de président du sénat. Ce,  au détriment de celle de l'ex ministre du Plan Bahati Lukwebo.

Choix de T. Mwamba au perchoir du Sénat : les présidents des regroupements politiques du FCC invitent Bahati à s'y conformer en s'exprimant publiquement

Dans une déclaration lundi 08 à Kinshasa, les présidents des regroupements politiques du Front Commun pour le Congo, FCC, ont "réaffirmé à l’unanimité la candidature d'Alexis Thambwe Mwamba au perchoir du 
Sénat, conformément à la décision de l’Autorité Morale Joseph Kabila".

Cependant, ces derniers "exigent Modeste Bahati Lukwebo de l'AFDC-A, de tirer toutes les conséquences politiques des décisions prises, de s’y conformer en s’exprimant publiquement par les mêmes voies à travers lesquelles il s’est exprimé sur le sujet, en faisant amendes honorables".

RDC : Après avoir participé à la création de la Zone de libre-échange continentale, le chef de l'État regagne la capitale 

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a regagné Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo le lundi 8 juillet dernier dans la soirée en provenance de Niamey.

Au Niger, le président de la République a participé au sommet extraordinaire de l'Union Africaine. 

Dans la capitale nigérienne, il a pris part à la création de la Zone de libre-échange continentale, "ZLEC". 

Signalons par ailleurs que 54 pays africains ont pris part à ce sommet. Hormis l'Erythree, tous les membres ont signé leur adhésion. 

RDC : Le président Tshisekedi et le 1er ministre Ilunga forment une équipe formidable qui va pousser le pays plus loin (ancien gouv. banque centrale du Nigéria)

Le Premier ministre de la République Démocratique du Congo Sylvestre Ilunga a recu le lundi 8 juillet dernier l'ancien gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria, Charles Sukuma. 

À l'issue de leurs échanges, C. Sukuma a déclaré que Sylvestre Ilunga est la personne qu'il faut pour occuper le poste de Premier ministre.

Sud Ubangi : L'ex vice-Premier ministre J. Makila recadre l'ex vice-président de la RDC JP Bemba en qualifiant ses propos de ''bassesse''

L'ex vice-Premier  ministre José Makila Sumanda ne digère pas les dernières déclarations faites Jean-Pierre Bemba sur la gestion de la province du Sud-Ubangi. En tournée dans l'ex Équateur, l'ex vice président de la République Jean Pierre Bemba a affirmé que deux leaders du sud Ubangi étaient les responsables du sous développement dans leur contrée. Une attaque en règle contre José Makila et Jean Lucien Bussa.
Si le second n'a pas souhaité réagir à ses propos,  le premier a recadré Jean Pierre Bemba.

Lomami : Deux militants de l'UDPS poignardés dans une bagarre de leadership à Ngandanjika

Deux militants de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social ont été poignardés le samedi 6 juillet 2019 au territoire de Ngandanjika dans la province de Lomami par Symphorien Mpunga président sectionnaire suite au conflit de leadership.

Selon des témoins, Mukoka et Willy Kabuya "véritables" combattants connus dans ce territoire ont été reprochés par l'autre équipe d'individus d'avoir implanté le drapeau de l'UDPS dans leur parcelle sans l'autorisation de la hiérarchie.