Sécurité

Massacres dans l'Est : LAMUKA condamne le silence "assourdissant" de la RTNC et de certains médias internationaux sur ces "atrocités"

À travers une déclaration faite ce mardi 13 avril 2021 à Kinshasa, le Présidium de la coalition LAMUKA condamne le silence "assourdissant" de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) et de certains médicaux internationaux sur les massacres des populations à l'Est de la République démocratique du Congo.

"Le Présidium condamne le silence assourdissant de la Télévision nationale, RTNC, et de certains médicaux internationaux sur le drame et les atrocités dont les congolais sont victimes", renseigne cette déclaration signée par Martin Fayulu et Adolphe Muzito. 

RDC : La MONUSCO annonce un plan d'opération « robuste » pour traquer les groupes armés dans l'Est

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations-Unies séjourne dans la ville de Butembo depuis le lundi 12 avril 2021. Khassim Diagne effectue une mission dans l’Est, dans un contexte marqué par une série de manifestations contre la Mission d’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) au Grand Nord-Kivu.

Nord-Kivu : Le gouverneur Kasivita décrète un couvre-feu à partir de 18h dans une partie de Goma pour des raisons sécuritaires

Après la mort de 7 personnes à Buhene, une entité située dans le territoire de Nyiragongo à la limite de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a décidé de décréter un couvre-feu à partir de 18h dans la commune de Karisimbi, en ville de Goma ainsi que dans le territoire de Nyiragongo, pour des raisons sécuritaires.

RDC : Félix Tshisekedi va s'installer à l'Est après la mise en place du nouveau gouvernement (Kankonde)

D'après le vice-premier ministre de l'Intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde, le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo va bientôt concrétiser sa promesse, celle de s'installer dans l'Est de la République démocratique du Congo. 

Gilbert Kankonde qui l'a affirmé dans une interview accordée à la Radion Onusienne dimanche 11 avril 2021, a précisé que le président Tshisekedi fera ce déplacement dès la mise en place du nouveau gouvernement, celui de l'Union Sacrée de la Nation. 

Sud-Kivu : La situation sécuritaire se dégrade davantage à Fizi, Uvira et Mwenga après le dialogue intercommunautaire de Kinshasa (KST)

La situation sécuritaire s'est dégradée davantage dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Mwenga et Uvira au Sud-Kivu malgré la tenue récente d'un dialogue intercommunautaire à Kinshasa.

D'après le Baromètre Sécuritaire du Kivu (KST), projet mené par le groupe d'étude sur le Congo et l'ONG Human Rights Watch pour recenser les incidents sécuritaires dans le grand Kivu, au moins 6 incidents ont été rapportés dans les hauts et moyens plateaux, depuis le 31 mars, soit à la clôture du dialogue intercommunautaire de Kinshasa.

Nord-Kivu : L'armée contrôle désormais toutes les entités jadis occupées par les rebelles à Masisi (porte-parole)

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), affirment qu'elles contrôlent désormais toutes les entités qui étaient occupées par des rebelles dans le territoire de Masisi, au sud de la province du Nord-Kivu.

Cette assurance a été donnée par le major Guillaume Ndjike Kaïko, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1, dans un entretien accordé à la presse le samedi 10 avril 2021 à Goma, chef-lieu de la province.

RDC : L'inspecteur général de l'armée au Nord-Kivu pour évaluer la capacité opérationnelle des militaires au front

L'inspecteur général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, le général Amisi Kumba Gabriel, connu sous le pseudonyme de Tango Four, séjourne dans la province du Nord-Kivu, précisément à Goma, dans une mission officielle du haut commandement de l'armée.

Nord-Kivu : De violents affrontements entre l'armée et une coalition rebelle signalés à Masisi

D'intenses combats ont encore opposé l'armée congolaise à la coalition rebelle Nyatura-APCLS la journée de ce samedi 10 avril 2021 dans les localités de Nyabiondo, Burora, Kaanja, Lwibo, Kanyumba en territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Même si le bilan définitif de ces atrocités reste difficile à dresser jusque-là, le député provincial Alexis Bahunga qui alerte sur la dégradation de cette situation dans sa circonscription électorale, déplore plusieurs morts dont des civils ainsi qu'un sous-officier de l'armée congolaise.