Une

RDC : Avant l'étape de Kinshasa, Jean-Pierre Bemba a échangé avec Didier Reynders

Le président du Mouvement de Libération du Congo, "MLC", Jean-Pierre Bemba a échangé vendredi 21 juin dernier à Bruxelles avec Didier Reynders.

Pour le ministre belge des affaires étrangères, le retour de l'ancien vice-président de la République Démocratique du Congo est une étape importante dans le débat démocratique au pays.

"J'ai rencontré Jean-Pierre Bemba dont le retour en RDC après plusieurs autres grandes figures de l'opposition marque une étape importante dans le débat démocratique au Congo", a signifié Didier Reynders via Twitter. 

RDC : Joseph Kabila reçoit les sénateurs du FCC ce samedi à Kingakati 

Joseph Kabila Kabange, ancien président de la République Démocratique du Congo et autorité morale du Front Commun pour le Congo, "FCC", reçoit ce vendredi 22 juin 2019 les sénateurs de cette plateforme de gouvernement. 

C'est donc dans sa ferme de Kingakati que le prédécesseur de Félix Tshisekedi va échanger avec les élus des élus.

Pour rappel, le sénateur à vie Joseph Kabila avait échangé avec les députés ainsi que les gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces de sa plateforme toujours au même endroit.

RDC : Début des négociations de partage des postes ministériels au sein du FCC 

L'actualité politique s'accélère en RDC. Après l'accord sur la structure du gouvernement intervenu entre FCC et CACH, un nouveau cycle des négociations de partage des postes ministériels a débuté, mais cette fois-ci intra-plateforme.

Si du côté de CACH, les discussions n'ont pas encore formellement commencé, du côté du Front Commun pour le Congo, les négociateurs ont démarré ce vendredi sous la houlette du coordonnateur Néhémie Mwilanya Wilondja.

Le FCC compte une dizaine de regroupements et partis politiques en son sein.

RDC-Voici la répartition des ministères régaliens entre FCC et CACH : Le chef de l'État désignera un cadre du FCC aux affaires étrangères 

Des sources proches du Front Commun pour le Congo (FCC),  plateforme majoritaire à l'assemblée nationale que dirige le président honoraire Joseph Kabila, affirment qu'un compromis aurait été trouvé sur les ministères dits régaliens : Affaires Étrangères,  Intérieur et Sécurité, Défense, et Justice.

Les deux branches de la coalition gouvernementale ont accepté un partage égal de ces 4 ministères dits de souveraineté, d'après notre source.

RDC-Voici la clé de répartition des ministères du gouvernement Ilunga Ilunkamba : 65% (FCC) vs 35% (CACH) 

Après d'intenses négociations entre les deux familles coalisées, qui forment la majorité parlementaire, auraient trouvé un accord sur la clé de répartition des portefeuilles ministériels : 65% au  Front Commun pour le Congo (FCC)  de l'ex président Joseph Kabila contre 35% au Cap pour le changement du Congo du président Félix Tshisekedi.

Un cadre du FCC a confirmé vendredi à 7SUR7.CD que le compromis a été trouvé il y a 48 heures.

Auparavant, notre source avait confirmé aussi un accord sur la taille du gouvernement, qui comprendra 65 membres (1+64).

RDC : Avec 65 ministres, le 1er gouvernement du président Tshisekedi battra tous les records! 


Le tout premier gouvernement de la première alternance pacifique du pouvoir, sous l'ère du chef de l'État Félix Tshisekedi, sera le plus grand (en nombre) gouvernement que la RDC n'ait jamais connu depuis son indépendance en 1960. 

Il sera composé de 65 ministres, un record!, d'après des sources proches de la coalition majoritaire du FCC (Front Commun pour le Congo) dont un des cadres a contacté vendredi 7SUR7.CD.

Cour Constitutionnelle : Des militants de l'opposition apportent leur soutien aux députés invalidés

Des dizaines de militants et partisans de l'opposition (LAMUKA) ont rejoint ce vendredi 21 juin 2019, les opposants qui ont assiégé depuis jeudi dernier le siège de la Cour Constitutionnelle situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa. 

Pour ces militants qui ne cessent de scander des chansons hostiles à la coalition FCC-CACH, la Cour Constitutionnelle doit tout simplement réhabiliter les 24 élus de LAMUKA invalidés. 

RDC : "Je sais qu'il y a une révolution de bon sens qui commence dans ce pays, et je ne peux m'empêcher de l'accompagner", (Mbusa Nyamwisi)

Antipas Mbusa Nyamwisi a, dans son allocution prononcée jeudi 19 juin dernier à l'occasion de la soirée organisée en son honneur par Claude Ibalanky, le coordonnateur du MNS (Mécanisme national de suivi de l'accord de paix d'Addis-Abeba), déclaré qu'il veut que la RDC devienne un endroit il fait bon vivre.

Je sais qu'il y a une révolution de bon sens qui commence dans ce pays poursuit-il, et je ne peux m'empêcher de l'accompagner.

Retour de l'opposant Mbusa Nyamwisi : Claude Ibalanky rend hommage au chef de l'Etat pour sa politique de ''réconciliation''

Au cours d'un dîner politique en l'honneur de l'opposant Mbusa Nyamwisi, organisé mercredi à Sultani Hôtel à Kinshasa par le Mécanisme national de suivi de l'accord de paix d'Addis-Abeba (MNS) , son coordonateur Claude Ibalanky, a rendu hommage au président de la République Félix Tshisekedi pour sa politique de réconciliation qui a permet le retour des exilés politiques. 

RDC : "Je salue le choix républicain d'Antipas Mbusa d'appuyer les efforts du président de la République Félix Tshisekedi", (François Mwamba)

Mbusa Nyamwisi, président Rassemblement Congolais pour la Démocratie, "RCD/KML", a décidé de se mettre à l'écart des actions de LAMUKA en vue de contribuer aux efforts des autorités de lutter contre le virus Ebola et l'insécurité à l'Est de la RDC, notamment à Beni, Butembo et dans l'Ituri. 

Tout en saluant cette décision, François Mwamba, cadre de Cap pour le changement (CACH) estime que c'est un choix républicain.