Economie

ven 07/11/2014 - 10:20
Une semaine après la publication du rapport Doing Business 2015, toutes les structures tant étatiques que privées concernées par l’amélioration du climat des affaires, notamment les gouvernements central et provinciaux, services et établissements publics, partenaires au développement ont participé hier à Béatrice Hôtel à un atelier organisé par le Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements.
ven 07/11/2014 - 10:18
La RD. Congo doit se maintenir dans le top 10 afin de bénéficier de l’effet promotionnel du rapport Doing Business 2016. Pour ce faire, il y a nécessité d’application d’au moins 4 à 5 réformes pour gagner 4 à 5 points de Distance de la Frontière. Cette atteinte n’est possible qu’avec l’appui et la contribution effective de tous les Ministères, services, sociétés, établissements publics, pour relever les défis d’importance de l’appropriation institutionnelle des réformes. Cette analyse est issue de l’atelier
ven 07/11/2014 - 10:12
Pour une harmonisation de la méthodologie entre les deux parties, c’est-à-dire, la Banque mondiale et le Gouvernement de la République, un atelier est prévu aujourd’hui. Cet atelier permettra à la Rd Congo d’avoir une explication afin d’ajuster son tire, pour qu’au prochain rapport, que son classement puisse s’améliorer. Outre la participation de ces deux partenaires, tous les services impliqués dans l’amélioration du climat des affaires sont conviés à ces travaux. Disons que pour ce classement en
jeu 06/11/2014 - 12:58
C’est évident, pour mieux fonctionner, une entreprise doit jouir de l’autonomie financière, quitte au ministère de tutelle et aux services compétents d’exercer des contrôles rigoureux de routine. Pour le cas d’espèce de la société congolaise des postes et télécommunications (SCPT), ses avoirs placés dans un compte séquestre asphyxie l’entreprise dans la mesure où il empêche cette dernière de faire face à ses obligations et partant de fonctionner normalement.
mer 05/11/2014 - 08:18
La République démocratique du Congo (RDC) et la République du Rwanda ont déclaré officiellement avoir exporté au premier semestre 2014 respectivement 3 478 tonnes et 3 110 tonnes de cassitérite, soit un total combiné de 6 588 tonnes contre 17 289 tonnes en 2010 dans le cadre iTSCi.
mar 04/11/2014 - 11:18
Les ministres de l'Environnement et des Finances de la communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) ont adopté, le 30 octobre, à Kinshasa un texte portant création du Fonds régional pour l'économie verte, qui sera axé en particulier sur le secteur du bois. «Ce texte est un premier pas vers la mise en route effective d'une restructuration globale de l'économie de l'Afrique Centrale, autour du système de l'économie verte et en particulier de l'économie du bois», souligne un communiqué publié à l'issue de la réunion des ministres.
mar 04/11/2014 - 10:39
Après le forum des femmes des pays francophones, la ville de Kinshasa a, une fois de plus, accueilli  la 34ème assemblée générale de l’association internationale des Maires francophones. Ouvertes, hier lundi 3 novembre 2014 au Grand Hôtel Kinshasa sous la houlette d’André Kimbuta Yambo, gouverneur de la ville de Kinshasa, ces assises prendront cinq jours.
mar 04/11/2014 - 10:32
Les pressions de la société civile, notamment les correspondances des ongs de défense des droits des consommateurs adressées aux autorités tant nationales que provinciales, commencent à porter des bruits.
mar 04/11/2014 - 10:28
Le vice-Premier ministre et ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, représentant le Premier ministre et chef du gouvernement, a ouvert, hier lundi 3 novembre 2014 à l’hôtel Fleuve Congo Kempiski, le 8ème Forum CIRGL-OCDE-Groupe d’experts des Nations unies sur « les chaînes d’approvisionnement en minerais responsables ».
mar 04/11/2014 - 08:25
Le ministre du plan et suivi de la mise en oeuvre de la révolution de la modernité, célestin Vunabandi, a annoncé des missions de contrôle ou de vérification sur l’application de l’arrêté interministériel portant suppression de trente huit taxes illégales perçues dans le secteur de transport fluvial et lacustre des voies navigables de la RD-Congo.